En  2016, Cinémarges transitionne de Festival à Ciné­‐club,  même  genre,  même diversité des sexualités, mêmes lieux,  mais une programmation au fil de l’eau (trouble).    
Découvrez le ciné-marges-­club chaque mois à Bordeaux au cinéma Utopia, mais aussi ponctuellement à la bibliothèque municipale et au cinéma Jean Eustache.
Chaque soirée est l’occasion de discuter avec un invité, réalisateur, critique de cinéma ou universitaire.
Infos au jour le jour sur notre facebook!

 cinémargesclub1


Cinémarges-Club #1 // CAROL de Todd Haynes
Première au cinéma Jean Eustache à Pessac, mercredi 13 janvier à 20h40!


En présence de Sye-Kyo Lerebours, doctorante en cinéma à Bordeaux Montaigne, travaille sur les représentations des lesbiennes au cinéma.
Adaptation du célèbre roman de Patricia Highsmith, CAROL met en scène la relation entre deux femmes dans le le New York des années 50.
A n’en point douter Todd Haynes a su retranscrire la dimension mélodramatique de cette passion vintage, tant son talent à la direction d’actrices confine au raffinement (remember “Loin du Paradis” avec Julianne Moore sublimée).
Qui de mieux que la distinguée Cate Blanchett pour interpréter cette aristocrate un poil corsetée, et Rooney Mara que l’on avait découverte (tatouée) dans la trilogie MILLENIUM de D. Fincher, récompensée ici par la prix d’interprétation à Cannes !
LE film lesbien de la rentrée, un must !

 

tangerine
Cinémarges-Club #2 // TANGERINE de Sean Baker
20 janvier à 20h30 au cinéma Utopia Bordeaux


En présence de Victor Courgeon (Asso de cinéma de Sciences Po Bordeaux) et Arnaud Alessandrin (sociologue, spécialiste des questions trans)

“Aout 2015, temps gris sur le Festival du Film Américain de Deauville, on voit défiler quelques productions “indépendantes” mais rien qui sorte le festivalier de sa torpeur de fin d’été. Et là: Tangerine. La claque. Avec un Prix du Jury à la clé.
L’affiche française vous aborde avec ce message “vous n’avez jamais rien vu de pareil”, et effectivement on ne peut que donner raison au slogan aguicheur. C’est l’histoire d’une journée de Noël sous le soleil de Los Angeles. On y suit les pérégrinations de Sin-Dee et Alexandra qui déambulent dans Tinseltown et déboulent sous nos yeux avec une énergie dingue. Sin-Dee sort tout juste de prison et a des doutes sur la fidélité de son mec/mac pendant ses 28 jours de réclusion, s’en suit un périple pour démêler le vrai du faux de cette rumeur…
Kitana Kiki Rodriguez et Mya Taylor les deux actrices trans sont débutantes et font preuve d’un sacré engagement à l’écran. Toutes deux ont été repérées par Sean Baker dans un centre LGBT de Los Angeles. Et le réalisateur pousse l’immersion jusqu’à filmer avec un Iphone équipé de lentilles anamorphiques. Le résultat est saisissant, le soleil de LA écrasant et le film, juste épatant. “Merry Christmas bitch”! ” (VC)